La République à l’épreuve du communautarisme

Publié en juillet 2011
Télécharger le PDF Consulter le document

Eric Keslassy enseigne la sociologie à l’Institut d’Etudes Politiques de Lille. Il a publié de nombreux ouvrages dont « De la discrimination positive (Bréal, 2004)», « Tous égaux ! Sauf...» (avec Martine Véron, Éditions Le Cavalier Bleu, 2006) et « Mémoires vives. Pourquoi les communautés instrumentalisent l’Histoire» (avec Alexis Rosenbaum, Éditions Bourin, 2007).

Publication suivante
Publication précédente

La nation a forgé son unité sur la base d’une histoire romancée, parfois jusqu’au mythe, niant les différences et la dignité des éléments dominés : que la cohabitation ait pour origine la conquête ou l’immigration des pauvres chez les riches, le rapport dominant dominé est naturellement mal vécu.
Fortes de leurs prises de conscience et de leur nombre, ces populations revendiquent désormais la reconnaissance de leur histoire et en tirent parfois l’idée de droits à réparations, d’autant qu’il leur semble que leur situation économique et sociale dégradée actuelle résulte de la poursuite, sous d’autres formes, des rapports antérieurs.
Eric Keslassy évoque quelques pistes de nature à redonner à la République laïque et indivisible une chance de se reconstruire avec l’ensemble de ses citoyens.
Par Eric Keslassy

Télécharger le pdf

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

L’avenir de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Charger plus de Tweets