La république est-elle menacée par le séparatisme ?

Publié en septembre 2021
Télécharger le PDF Consulter le document

Professeur à l’Université Paris 3/Sorbonne-Nouvelle, membre senior de l’Institut Universitaire de France, Directeur du Centre des études arabes et orientales et auteur des « Territoires conquis de l’islamisme » (PUF, 2020, réédition augmentée 2021).

Publication suivante
Publication précédente

Au pays des Lumières, il y a désormais urgence à défendre la République, la Liberté et notre si précieuse Laïcité à la française. Urgence, car la situation se dégrade de façon alarmante depuis des décennies. Urgence encore, parce qu’une partie de la gauche, dont c’était la mission, a renoncé à l’intégration au profit d’une politique des identités.

Les flux migratoires, qui ne baissent pas, ont changé de nature ; le chômage et l’insécurité gangrènent la société. Il y a là de quoi nourrir les extrémismes identitaires ou xénophobes ainsi que les courants islamistes, d’autant plus efficacement qu’ils se renforcent mutuellement, chacun se justifiant par la peur de l’autre.

Qui plus est, souligne Bernard Rougier, des sondages récents constatent chez les plus jeunes de nos compatriotes musulmans « une dynamique vers le séparatisme ». Certes, la majorité des Français musulmans « ne se reconnaît ni dans l’islamisme, ni encore moins dans le jihadisme ; mais la jeune génération est beaucoup plus radicalisée, y compris dans les milieux intellectuels », si bien que « l’urgence est de mettre fin à cette dynamique ».

1

Vous pourriez aussi être intéressés par

Charger plus de Tweets