Crise de l’école française

Publié en mai 2017
Télécharger le PDF Consulter le document
Directeur du Centre international des études simondoniennes, chercheur associé à l’Université Paris Ouest – Nanterre La Défense et professeur de philosophie en lycée. Spécialiste de l’oeuvre de Gilbert Simondon (1924-1989), il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ce philosophe d’une grande actualité.
Publication suivante
Publication précédente

Il y a un demi-siècle, le système éducatif de la France, pays des Lumières, bénéficiait encore d’un crédit exceptionnel dans le monde entier et spécialement dans les pays développés. Ce temps est révolu.
Jean-Hugues Barthélémy dresse un tableau très complet, et fort sombre, de la situation. À l’écart des petites guerres doctrinales habituelles, il aborde les thèmes qui auraient dû s’imposer dans l’invraisemblable campagne présidentielle que nous venons de vivre : la violence quotidienne, les classes surchargées, l’atteinte portée à l’enseignement de ce socle fondamental qu’est la langue maternelle, la nature fallacieuse des voies qui ont été empruntées pour atteindre l’objectif de 80 % d’une classe d’âge au niveau du Bac., etc. …
Jean-Hugues Barthélémy ne verse pas dans la délectation morose. Il dégage les voies d’une pensée et de pratiques nouvelles contre les inégalités, mais aussi et tout à la fois contre la déculturation aggravée de notre jeunesse ; il plaide par ailleurs pour un contenu culturel indissociablement technologique et écologique, ainsi que pour une réhabilitation des filières techniques et professionnelles injustement méprisées.

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

L’avenir de l’enseignement du fait religieux dans l’École laïque

Charger plus de Tweets