Xavier Emmanuelli

Nombre de contribution(s) : 4
Xavier Emmanuelli

Découvrez la biographie de Xavier Emmanuelli, le fondateur du SAMU social, ainsi que ses contributions effectuées pour l’Institut Diderot.

 

Xavier Emmanuelli – Toutes les informations sur l’auteur

 

Xavier Emmanuelli, de son vrai nom François-Xavier Emmanuelli, est né en 1938, médecin et homme politique français. Il est notamment le fondateur du SAMU social et le président du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées entre 1997 et 2015. Découvrez la biographie de Xavier Emmanuelli sur Institut Diderot, ainsi que ses différentes contributions sur notre site.

Biographie de Xavier Emmanuelli

Xavier Emmanuelli est né le 23 août 1938 à Paris. Durant la Seconde guerre mondiale, ses parents ont été reconnus « Juste parmi les nations », une distinction créée par Israël pour honorer ceux qui ont mis leur vie en danger pour sauver des juifs pendant la guerre, pour avoir caché des enfants juifs aux soldats nazis. Issu d’une famille de médecins, avec une sœur professeur d’université dans une faculté de pharmacie, une deuxième sœur gynécologue et un frère gynécologique et chirurgien, il se dirige naturellement également vers une faculté de médecine après avoir hésité avec la philosophie.

Il est diplômé de faculté de médecine en 1967, et se fait connaître durant ses années d’études pour être l’un des dessinateurs publiés dans le journal satirique Hara-Kiri. Après ses années de médecine, il se spécialise dans la neurologie, et en 1971, il fait partie des cofondateurs de Médecins sans frontières, aux côtés de Bernard Kouchner de 11 autres professionnels de la santé de tous types. Il commencera l’année suivante à travailler comme médecin généraliste à l’hôpital des Mines de Freyming-Merlebach en 1972. Il quitte ce travail en 1975 afin de s’engager comme médecin dans la marine marchande pendant 2 ans, où il change de domaine pour se concentrer sur l’anesthésie et la réanimation. À son retour, il se formera à l’urgence avant de proposer ses services au SAMU, où il sera mis sous la direction de l’un de ses précédents professeurs, Pierre Huguenard, l’un des fondateurs du SAMU.

Après plus de 15 années passées au SAMU, pendant lesquelles il devient médecin-chef de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis en 1987 pour une durée de 6 ans, il fonde en 1993 le SAMU social à Paris, dont le but est de venir en aide aux personnes démunies, et deux ans plus tard, il devient secrétaire d’État auprès du Premier ministre, du 18 mai 1995 au 2 juin 1997, chargé de l’action humanitaire d’urgence en France pendant le premier et le deuxième gouvernement Juppé. Pendant cette période, il rencontre Frederic Bressaud, l’administrateur du programme « Action contre la faim » en Sierra Leone. Il quittera en 1997 le SAMU pour retourner pratiquer la médecine en hôpital, et un an plus tard, il est nommé responsable du réseau national « Souffrance psychique et précarité », créé en avril 1998. Cette même année, il fondera le SAMU social international, étendant au-delà de la ville de Paris l’action de SAMU social.

 

Les années 2000

Pendant plus de 10 ans, Xavier Emmanuelli continuera d’exercer ses fonctions, en étant fait en 2005 commandeur de la légion d’honneur pour ses services rendus dans l’humanitaire. En 2009, il sera nommé membre du conseil d’administration de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA). Deux ans plus tard, il décide de quitter le SAMU social de Paris suite aux réductions des fonds alloués par l’État à l’hébergement d’urgence. Il continue toutefois d’officier au SAMU social International.

En 2015, il devient également membre de la commission nationale consultative des droits de l’homme.

 

Ouvrages, publications et contributions

Xavier Emmanuelli a écrit de nombreux ouvrages durant sa vie, en commençant en 1971 avec son premier récit publié, « Moriturus », aux éditions Denoël. Son deuxième ouvrage sera publié en 1979, alors qu’il travaille au Samu, et s’intitulera « Médecine et secours d’urgence », aux éditions PUF. Il ne publiera aucun livre dans les années 80, et reprendra dès 1991 avec « Les prédateurs de l’action humanitaire ».

Il écrira ainsi dans sa carrière plus de 15 ouvrages, dont certains seront récompensés : en 1999, il reçoit avec Gilles Van Grasdorff le prix Louis Pauwels pour « L’homme n’est pas la mesure de l’homme » qu’ils ont co-écrit. Son ouvrage suivant, « Dernier avis avant la fin du monde », publié en 1994 aux éditions Albin Michel, sera également récompensé, cette fois-ci du Grand prix catholique de littérature en 1995.

Son dernier ouvrage à ce jour s’intitule « Accueillons les migrants ! Ouvrons nos portes, ouvrons nos cœurs », publié aux éditions de l’Archipel et publié en 2017.

Contributions pour l’Institut Diderot

Pour le compte de l’Institut Diderot, Xavier Emmanuelli a fait deux contributions : il a donné une conférence, intitulée « Xavier Emmanuelli répond aux « indignés » ». Dedans, il ne traite pas d’une raison de s’indigner particulièrement, mais bien des raisons qu’a chacun de s’indigner, quel que soit le sujet de l’indignation. Vous pouvez retrouver un extrait de cette conférence sur notre site.

Sa deuxième contribution est une publication écrite à trois : Rony Brauman, Xavier Emmanuelli et Olivier Berthe ont tous trois rédigés sur « l’avenir de l’humanitaire ». Pour l’ancien président de Médecins sans frontières (Rony Brauman), le président des Restos du cœur (Olivier Berthe), et le fondateur du SAMU social (Xavier Emmanuelli), il était important de revenir sur l’actualité et le futur des actions humanitaires, nécessaires afin d’améliorer la vie de ceux qui en ont le plus besoin.

Ses contributions

logo Institut Diderot

L’avenir de l’humanitaire

Rony Brauman Xavier Emmanuelli Olivier Berthe , et
Xavier Emmanuelli

Xavier Emmanuelli répond aux « indignés »