Hubert Védrine

Nombre de contribution(s) : 0
Hubert Védrine

Ancien ministre des affaires étrangères.

Hubert Védrine

Hubert Védrine est né en 1947 dans la Creuse. Il a occupé les postes de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Lionel Jospin, a été secrétaire général de la présidence de la république sous François Mitterrand et porte-parole de la présidence de la République française également sous François Mitterrand. À partir de 1979, il publie un ouvrage, premier d’une longue liste, et a également rédigé une contribution pour le compte de l’Institut Diderot.

Découvrez ici sa biographie, sa bibliographie, et sa contribution pour l’Institut.

Biographie de Hubert Védrine

Hubert Védrine est né le 31 juillet 1947 à Bellegarde-en-Marche, dans la Creuse.

Il étudie au lycée Albert-Camus à Bois-Colombes, obtient une licence d’histoire, et poursuit ses études à l’Institut d'études politiques de Paris et à l’École Nationale d’Administration.

À sa sortie de l’ENA en 1974, il est affecté au ministère de la Culture, puis l’Environnement et les Affaires étrangères. En 1977, il est élu conseiller municipal de la ville de Saint-Léger-des-Vignes, dans la Nièvre, où il siégera jusqu’en 1995.

À partir de 1981, il est nommé conseiller à la cellule diplomatique de l’Élysée, puis rejoint le Conseil d’État à l’occasion de la première cohabitation. Porte-parole de la présidence de la République en 1988, il sera nommé secrétaire général de la présidence de la République en 1991. En mai 1995, lorsque François Mitterrand quitte le gouvernement pour y être remplacé par Jacques Chirac, Hubert Védrine réintègre le Conseil d’État, et rejoint le cabinet d’avocats Jean et Associés. En parallèle, il commence également des chroniques pour le journal Le Point, aux côtés de Claude Allègre.

Le 4 juin 1997, sous le gouvernement de Lionel Jospin, Hubert Védrine est nommé ministre des Affaires étrangères jusqu’à la réélection de Jacques Chirac à la présidence de la République en mai 2002. Il fonde l’année suivante une société de conseil géostratégique et prend la présidence de l’Institut François Mitterrand.

Les années 2000

À partir de 2007, Hubert Védrine sera nommé membre du Haut Conseil pour l’Alliance des Civilisations par Kofi Annan, secrétaire général des Nations unies. Il participera en tant que tel à la Conférence de Paris, se verra confier par Nicolas Sarkozy la rédaction d’un rapport sur la France et la mondialisation, et commencera également à donner des cours sur les Réalités internationales à Sciences Po à partir de 2008.

En 2010, pour son travail sur la diplomatie entre les peuples, il se voit remettre le prix « Doha Capitale Culturelle Arabe » par l’ambassade du Qatar, et en 2012, François Hollande devenu président de la République le charge de faire un rapport sur l’OTAN.

Enfin, il est chroniqueur hebdomadaire dans Les Matins de France Culture, où il anime l’émission « Le monde selon Hubert Védrine » jusqu’en 2016.

Publications et contribution

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Mieux aménager sa ville » (Éditions du moniteur, 1979), « Les Mondes de François Mitterrand – À l’Élysée de 1981 à 1995 » (Fayard, 1996), « L’hyperpuissance américaine » (Fondation Jean-Jaurès, 2000), « Les cartes de la France à l’heure de la mondialisation » (Fayard, 2000), « Entretiens avec Rony Brauman » (Frémeaux et associés, 2003), « Face à l’hyperpuissance » (Fayard, 2003), « Multilatéralisme : une réforme possible » (Fondation Jean-Jaurès, 2004), « François Mitterrand : Un dessin, un destin » (Gallimard, 2006), « Continuer l’Histoire » co-écrit par Adrien Abecassis et Mohamed Bouabdallah (Fayard, 2007), et co-écrit avec Pascal Boniface « Atlas du monde global » (Fayard, 2008), « Atlas de la France » (Fayard, 2011) et « Atlas des crises et des conflits » (Fayard, 2019).

« Le Temps des chimères - 2003-2009 » (Fayard, 2009), « Dans la mêlée mondiale - 2009-2012 » (Fayard, 2012), La France au défi, (Fayard, 2014), « Le Monde au défi » (Fayard, 2016), « Sauver l'Europe » (Éditions Liana Levi, 2016), « Comptes à rebours » (Fayard, 2018) et « Olrik, la biographie non autorisée » (Fayard, 2019).

Publication pour l’Institut Diderot

Pour le compte de l’Institut Diderot, Hubert Védrine a réalisé une contribution intitulée « L’avenir de la géopolitique », dans lequel le diplomate français utilise son expérience pour parler du futur de la planète d’un point de vue écologique et des réactions de l’Occident possibles au fur et à mesure que la situation va se dégrader. Vous pouvez consulter ce document au format PDF ci-dessous.

Ses contributions

logo Institut Diderot

L’avenir de la géopolitique

Hubert Védrine