Juliette Morillot

Nombre de contribution(s) : 2
Juliette Morillot

Juliette Morillot est rédactrice en chef adjointe d’Asialyst, a été professeur à l’université nationale de Séoul et directrice de séminaire sur les relations intercoréennes à l’École de guerre de Paris, co-auteure, avec Dorian Malovic, de « La Corée du Nord en 100 questions » (Editions Tallandier).

 

Juliette Morillot

Juliette Morillot est une journaliste française née en 1959 en Lorraine. Elle est spécialiste de la politique de la Corée du Nord et de la Corée du Sud, et a occupé les postes de rédactrice en chef dans La Revue et de rédactrice en chef adjointe du média Asyalist. Enfin, elle a écrit plusieurs ouvrages sur la Corée dans son ensemble, et a reçu plusieurs prix pour ses écrits. Pour le compte de l’Institut Diderot, elle a réalisé une contribution : une interview, portant sur le thème de la Corée du Nord. Découvrez ici la biographie de Juliette Morillot, ainsi que ses ouvrages et sa contribution pour l’Institut Diderot.

 

Biographie de Juliette Morillot

Juliette Morillot est née à Bar-le-Duc, en Lorraine, en 1959. Après des études secondaires au Lycée Henri IV à Paris, de 1977 à 1978, elle obtient un master de muséologie à l’École du Louvre en 1983, option « Extrême-Orient ». Elle se passionne très tôt pour la Corée et sa langue en général, et décide d’obtenir un DEA en Études Coréennes à l’Institut national des langues et civilisations orientales en 1984, sous la direction d’André Fabre, et sur le thème « Histoire de la Corée / Société / Littérature du XIXe à nos jours ».

À sa sortie de l’Institut, elle devient professeur à l’Université nationale de Séoul en 1988, poste qu’elle occupe pendant plusieurs années. Elle devient également journaliste pigiste pour la revue Jeune Afrique en 2003 jusqu’en 2015, et entre-temps, en 2012, elle devient également rédactrice adjointe dans le journal La Revue. Elle devient rédactrice en chef dans La Revue, puis en 2015, met fin à sa carrière de journaliste pigiste chez Jeune Afrique et à La Revue, pour devenir en 2016 la rédactrice en chef adjointe d’Asialyst, un média qui se centre sur l’actualité de l’Asie en général. Elle occupe toujours ce poste à ce jour.

 

Ouvrages, prix et publications

Au cours de sa vie, Juliette Morillot a écrit plusieurs ouvrages portant sur le thème de la Corée dans son ensemble, en se concentrant sur plusieurs sujets tels que la géographie, la politique ou encore sur les différences entre les deux côtés de la frontière.

Son premier ouvrage paraît en 1988, et s’intitule « Tout sur… La Corée. Le pays du matin clair », aux éditions Souffles, qui sera édité une première fois en 1988, puis une deuxième fois en 1990 et finalement une dernière fois en 1996. Entre-temps, elle écrit un roman en 1993, qui s’intitule « Le Palais de la colline aux nuages », aux éditions Plon. Il s’agit d’un roman historique relatant l’assassinat de Myeongseong, la dernière reine de Corée, qui recevra en 2001 le prix Jean d’Heurs.

Après la dernière parution de son premier ouvrage, Juliette Morillot écrit et publie « La Corée, montagnes, chamanes et gratte-ciel », aux éditions Autrement, en 1998. L’année de la réception du prix Jean d’Heurs, elle publie un autre ouvrage, « Les Orchidées rouges de Shanghai », aux éditions Presses de la Cité, qui raconte l’histoire de ce qu’elle appelle à l’intérieur « les femmes de réconfort ».

En 2003, elle gagne le prix de la Fondation de Culture coréenne pour un ouvrage publié l’année même, intitulé « La Corée : Terre des Esprits » aux éditions Hermé. Elle recevra l’année suivante le prix du meilleur livre d’investigation avec Dorian Malovic pour leur ouvrage co-écrit « Évadés de Corée du Nord », aux éditions Belfond.

Parmi ses quatre autres ouvrages sortis à ce jour, un seul lui vaudra un autre prix : en 2016, elle publie un nouveau livre co-écrit avec Dorian Malovic, intitulé « La Corée du Nord en 100 questions » et publié aux éditions Tallandier. Juliette Morillot et lui recevront le prix du meilleur livre Géopolitique Axyntis/Conflits 2018.

 

Contribution pour l’Institut Diderot

Pour le compte de l’Institut Diderot, Juliette Morillot a réalisé une contribution : il s’agit d’une double interview, où elle est interviewée aux côtés d’Antoine Bondaz, dirigeant du FRS-KF Programme Corée, sur le thème de l’avenir de la Corée du Nord. Vous pouvez retrouver ces deux interviews en vidéo sur notre site, ou bien consulter leur retranscription en PDF à votre convenance.

Ses contributions

logo Institut Diderot

L’avenir de la Corée du Nord

Juliette Morillot Antoine Bondaz et
Juliette Morillot Antoine Bondaz et

L’Avenir de la Corée du Nord – Interviews