Denis Olivennes

Nombre de contribution(s) : 2
Denis Olivennes

Président d’Europe 1, Président du directoire de Lagardère active.

 

Denis Olivennes – Toutes les informations sur l’auteur

Denis Olivennes est un haut fonctionnaire et chef d’entreprise français, né en 1960. Il a été le directeur général adjoint d’Air France, le président de Numericable et le directeur général de Canal +. Il est aujourd’hui le président du conseil de surveillance de CMI France et, depuis juin 2020, le directeur général de « Libération ». Il a également rédigé plusieurs publications, a été fait Chevalier de l’ordre national du Mérite et Chevalier de la Légion d’honneur, et a réalisé une contribution pour l’Institut Diderot.

 

Biographie de Denis Olivennes

Denis Olivennes est né le 18 octobre 1960 à Paris. Il s’engage dès ses quinze ans en politique, à la gauche de la gauche. Il rejoint plus tard le Centre d’études, de recherche et d’éducation socialiste (CERES), tandis qu’après ses études secondaires, il entre à l’École normale supérieure de Saint-Cloud. Il en ressortira agrégé de lettres modernes, et poursuit également des études à l’institut d’études politiques de Paris (IEP). Enfin, il finira ses études à l’École nationale d’administration (ENA), dans la promotion Michel de Montaigne.

Au sortir de ses études, il devient presque immédiatement auditeur à la Cour des comptes. Il y restera plusieurs années, et en 1992, il devient conseiller du ministre de l’Économie et des Finances Michel Sapin, avant de changer de ministère pour devenir conseiller du Premier ministre Pierre Bérégovoy.

En 1993, il se fait engager par le groupe Air France, dont il devient le directeur général adjoint. Il reste pendant quatre ans, jusqu’en 1997. Entre-temps, il intègre en 1996 la promotion des Young Leaders de la French-American Foundation. Il quitte son poste à Air France en 1997 afin de rejoindre NC Numericable, dont il devient le président-directeur général.

Trois ans plus tard, il devient également directeur général de Canal+ France, puis est nommé très rapidement président. Il quitte cependant rapidement l’entreprise du petit écran pour rejoindre le groupe PPR et en devenir le directeur général de la distribution en 2002 (PPR sera renommé Kering plus tard). L’année suivante, il est nommé à la tête du groupe Fnac en tant que président-directeur général. Denis Olivennes est à l’origine du succès actuel de l’enseigne, grâce à l’ouverture de plusieurs magasins et du développement du site internet.

Pendant son temps à la Fnac, Denis Olivennes se fait connaître comme figure en faveur de l’autorisation de la vente de musique sans DRM, c’est-à-dire en retirant les protections des CD qui rendent toute copie de la musique impossible. Son idée est que paradoxalement, les ventes de CD accéléreraient en facilitant la copie de la musique. Il écrira par ailleurs le rapport Olivennes qu’il remettra à la ministre de la Culture, Christine Albanel, dans lequel il livre une analyse de l’offre culturelle en France et sur le partage illégal sur internet, et propose des pistes de solution afin d’améliorer la culture dans son ensemble en France.

Il quittera l’enseigne en mars 2008, ainsi que PPR, afin de rejoindre Le Nouvel Observateur, en tant que directeur général délégué et directeur de la publication, qu’il quitte lui aussi en 2010, pour prendre la tête d’Europe 1. Denis Olivennes est ainsi nommé président-directeur général d’Europe 1, et devient responsable du pôle d’information de Lagardère Active dans son ensemble. Il vient également l’année suivante président de Lagardère Active.

Il annonce au Figaro son départ prochain de Lagardère Active en 2018, et en 2019, il révèle sa nomination à la présidence non exécutive du groupe CMI France. Enfin, il est actuellement le président du comité de soutien de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) et le directeur général de « Libération ».

 

Décorations

Il est chevalier de l’ordre national du Mérite et chevalier de la Légion d’honneur.

 

Ouvrages et publications

« L’impuissance publique », avec Nicolas Baverez, (Calmann-Lévy, 1989) ;

« La gratuité, c’est le vol : quand le piratage tue la culture » (Grasset et Fasquelle, 2007).

« Le développement et la protection des œuvres culturelles sur les nouveaux réseaux », appelé couramment « rapport Olivennes » (https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/074000726.pdf 2007)

« Dictionnaire amoureux illustré d’Europe 1 », avec Bruno Labous et Franck Ferrand (Plon, 2015).

«  Mortelle transparence » avec Mathias Chichportich (Albin Michel, 2018)

« Le délicieux malheur français » (Albin Michel, 2019)

 

Contribution pour l’Institut Diderot

Pour le compte de l’Institut Diderot, Denis Olivennes est l’auteur d’une conférence intitulée « L’avenir de la propriété intellectuelle », dont vous pouvez retrouver plusieurs extraits sur notre site.

Cette conférence a également été transcrite en PDF afin que vous puissiez la consulter à votre convenance.

Ses contributions

Denis Olivennes

L’avenir de la propriété intellectuelle

logo Institut Diderot

L’avenir de la propriété intellectuelle

Denis Olivennes