Une Assemblée nationale plus représentative ?

Publié en 2012 Télécharger le PDF Consulter le document
Eric Keslassy Eric Keslassy enseigne la sociologie à l’Institut d’Etudes Politiques de Lille. Il a publié de nombreux ouvrages dont « De la discrimination positive (Bréal, 2004)», « Tous égaux ! Sauf...» (avec Martine Véron, Éditions Le Cavalier Bleu, 2006) et « Mémoires vives. Pourquoi les communautés instrumentalisent l’Histoire» (avec Alexis Rosenbaum, Éditions Bourin, 2007).
Publication suivante
Publication précédente

En plus d’une crise économique sans précédent, la France souffre actuellement d’une grave crise politique, marquée par un sentiment de coupure entre le peuple et ses élites politiques. Ce sentiment trouve pour partie son fondement dans un véritable déficit de représentativité de l’Assemblée nationale.
Le profil type du député : homme blanc, de plus de 50 ans et issu des classes sociales supérieures, laisse hors de toute représentation des pans importants de la population.
Éric Keslassy, statistiques à l’appui, montre toute la gravité de ce déficit représentatif : manque de représentation des jeunes, des femmes, de la pluralité visible, des classes populaires et des salariés du privé.
Il en analyse les causes, étudie les avancées de ces dernières années et leurs limites, afin de proposer quelques solutions qui puissent contribuer à la réduction d’une fracture politique désormais préoccupante.

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Vers un droit du travail 3.0

Nicolas Dulac
logo Institut Diderot

L’avenir de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Jean-Philippe HUBSCH
logo Institut Diderot

Burn-out : le mal du siècle ?

Philippe Fossati François Marchand et
logo Institut Diderot

Réformer les retraites, c’est transformer la société

Jacky Bontems Aude de Castet et