Réinventer le travail sans l’emploi

Publié en 2017 Télécharger le PDF Consulter le document
Ariel Kyrou Rédacteur en chef de la revue Visions solidaires pour demain et membre du collectif de rédaction de la revue Multitudes. Auteur de plusieurs livres, parmi lesquel    « L’emploi est mort, vive le travail » (Mille et une Nuits, 2015) avec Bernard Stiegler, et « Ceci n’est pas un blasphème » (Inculte / Actes Sud, 2015) avec Mounir Fatmi. Directeur associé de la société Moderne Multimédias, il est également le rédacteur en chef du site de réflexion sur le numérique Culture mobile, des dossiers du Digital Society Forum, ainsi que de la base de connaissance pour l’invention sociale et solidaire solidarum.org.
Publication suivante
Publication précédente

Le succès de nos travaux autour de Bruno METTLING sur la « Transformation numérique et vie au travail » (2016) nous a amené à approfondir notre réflexion sur « l’avenir du travail » et à confronter les propositions des uns et des autres.
Alors que le chômage total touche environ 10 % de la population dite active, des études annoncent que le développement des technologies numériques et l’automatisation pourrait réduire, à terme, le besoin de travail de 40 à 50 %. Le Conseil d’Orientation pour l’Emploi évoque, quant à lui, un impact plus limité, de l’ordre de 10 %.
Alors que le populisme gronde, la prudence reste de mise avec les extrapolations chiffrées, même si l’automatisation détruit des postes à faible valeur ajoutée. Aujourd’hui, après avoir rejeté la dérégulation financière qu’ils promouvaient ardemment avant la crise, de nombreux économistes se mettent à accuser la mondialisation de tous nos maux alors qu’ils en avaient fait l’intense promotion.
Le monde du travail traverse un processus de changement majeur. En imaginant le travail au-delà de l’emploi, Ariel KYROU nous propose quelques pistes de réflexion que nous soumettons à votre sagacité.

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Vers un droit du travail 3.0

Nicolas Dulac
logo Institut Diderot

L’avenir de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Jean-Philippe HUBSCH
logo Institut Diderot

Burn-out : le mal du siècle ?

Philippe Fossati François Marchand et
logo Institut Diderot

Réformer les retraites, c’est transformer la société

Jacky Bontems Aude de Castet et