Réformer les retraites, c’est transformer la société

Publié en 2019 Télécharger le PDF Consulter le document
Jacky Bontems Aude de Castet et Jacky Bontems est ancien Secrétaire général adjoint de la CFDT (1992 à 2009), président du groupe des Personnalités qualifiées au Conseil économique, social et environnemental (CESE) depuis 2015, vice-président du think tank « Démocratie Vivante ». Aude de Castet est présidente du réseau des Progressistes Impliqués, co-auteure du livre préfacé par le Président de la République (2012/2017), François Hollande, « Le moteur du changement : la démocratie sociale ! » aux éditions Lignes de Repère/Fondation Jean Jaurès et de « Protéger mieux pour Travailler mieux », aux éditions Démocratie Vivante/ Iggybook (Hachette Livre).
Publication suivante
Publication précédente

Pour que le système des retraites par répartition fonctionne, il faut qu’un nombre suffisant de salariés travaillent, que la productivité ainsi que les salaires augmentent et que l’emploi reste élevé. Inversement, lorsque la population vieillit et qu’un plus grand nombre de retraités doivent être soutenus par une proportion plus faible d’actifs, le financement devient plus compliqué.

Ajoutons que les quarante-deux régimes qui coexistent aujourd’hui sont si complexes qu’ils engendrent des inégalités de traitement.

Nous sommes donc favorables à un système plus simple, plus juste, plus solidaire pour toutes et tous, mieux adapté aux mobilités professionnelles, sans pour autant faire table rase du passé. Réformer dans cet esprit notre système de retraite constitue un véritable projet de société dont les valeurs, les principes et les objectifs sociaux doivent être clairs et négociés avec les acteurs économiques et sociaux, dans une vision progressiste.

L’ouverture du chantier ne peut plus être sans cesse repoussée, remontons nos manches et commençons la réforme nécessaire.

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Vers un droit du travail 3.0

Nicolas Dulac
logo Institut Diderot

L’avenir de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Jean-Philippe HUBSCH
logo Institut Diderot

Burn-out : le mal du siècle ?

Philippe Fossati François Marchand et
logo Institut Diderot

Quels défis pour l’Algérie d’aujourd’hui ?

pierre Vermeren