L’avenir de la communication politique

Publié en décembre,2019 Télécharger le PDF Consulter le document
Gaspard Gantzer

Ancien responsable de la communication de François Hollande à l'Élysée. Président du Mouvement « Parisiennes, Parisiens » et candidat aux élections municipales à Paris.

Publication suivante
Publication précédente

La communication politique n’a pas bonne presse. On la réduit le plus souvent à de la poudre aux yeux, des « coups de com’ », de la publicité. Les professionnels de la communication politique ne seraient que des truqueurs, des spin doctors manipulateurs tapis dans l’ombre.

Gaspard Gantzer ne partage pas cette vision. À ses yeux, la communication est indissociable de la politique et ne se réduit pas à de la simple propagande.

La démocratie suppose, en effet, un espace public où les citoyens communiquent les uns avec les autres. La communication sert ainsi la démocratie en ce qu’elle permet au pouvoir politique d’expliquer ce qu’il fait, de décrire comment il remplit ou corrige ses engagements, de mettre en valeur ses réussites et même, quelquefois, de reconnaître ses échecs.

Autrement dit, la communication politique est liée à l’obligation démocratique de devoir rendre des comptes et retourner devant le suffrage universel.

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Cyber : quelle(s) stratégie(s) face à l’explosion des menaces ?

Jean-Louis GERGORIN Léo ISAAC-DOGNIN et
logo Institut Diderot

L’avenir du Pakistan

Ardavan Amir-Aslani
logo Institut Diderot

L’avenir de l’indépendance scientifique et technologique française

Gérard Longuet
logo Institut Diderot

La transformation numérique de la défense française

Arnaud COUSTILLIÈRE