Dire pardon au Rwanda

Publié en mai 2021

André Comte-Sponville, Directeur général de l'Institut Diderot, est philosophe, auteur de C’est chose tendre que la vie (Albin Michel).

Publication suivante
Publication précédente

Alors que la France, jugent nos historiens, ne fut ni coupable ni complice du génocide des Tutsis. Dont acte. Mais on n’est pas juste responsable de ce qu’on fit. On est aussi responsable de ce qu’on ne fit pas, dès lors qu’on aurait pu et dû le faire. Grande leçon, que nous devons tous méditer : il arrive que l’inaction aussi soit coupable !

Consulter l’article

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

Charger plus de Tweets