Les nanotechnologies et l’avenir de l’Homme

Publié en 2010
Etienne Klein Membre du Conseil d'orientation de l'Institut Diderot. Directeur du Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Professeur de physique et de philosophie des sciences à l’École Centrale de Paris.
Publication suivante
Publication précédente

Presque partout dans le monde, les «nanosciences» explosent: multiformes, elles recouvrent un vaste champ de recherches regroupées en vertu de leur appartenance à un même ordre de grandeur spatial, le nanomètre, c’est-à-dire le milliardième de mètre (dix fois la taille d’un atome). Alors que les crédits massifs dont elles bénéficient les désignent comme le nouvel horizon des politiques de recherche, elles deviennent l’objet de discours contradictoires: on les accole ici à d’effrayantes prophéties, là à de séduisantes promesses, d’où la place croissante qu’elles occupent dans les débats entre la science et la société. Mais en quoi consistent-elles précisément ?

 

Par Etienne KLEIN

Conférences similaires

Pierre Beynet Frédéric De Brouwer Annabelle Mourougane , et

Le Royaume-Uni & L’U.E. après le brexit

Philippe Fossati François Marchand et

Burn-out : le mal du siècle ?

Olivier REY

L’avenir du transhumanisme

Aliza BIN-NOUN

Israël dans la région et au-delà