L’avenir des armées françaises

Publié en 2016 Télécharger le PDF Consulter le document
Vincent Desportes Général de Division (er), ancien directeur du Centre de doctrine et d’emploi des forces (CDEF), ancien directeur de l’École de guerre, professeur associé à Science-Po et enseignant à HEC.
Publication suivante
Publication précédente

Le Général de division Vincent Desportes use de mots très forts pour décrire la situation quasi-surréaliste d’une armée « fragilisée », « dégradée », « lézardée ». « Une armée étonnante dont un avion sur deux ne peut plus voler, un bateau sur deux ne peut plus prendre la mer, un blindé sur deux ne peut plus rouler ! ».
Et avec cela, cette armée se trouve néanmoins engagée sur de multiples terrains. En Irak contre l’État islamique, au Liban, en Centrafrique, sur la bande sahélosaharienne, à l’intérieur du territoire national dans le cadre de l’opération Sentinelle…
Où est la cohérence ?
Tel apparaît le résultat gravissime des politiques qui se sont succédé pour soumettre l’armée aux exigences de Bercy. Elle est devenue, au fil des lois de programmation successives une « variable d’ajustement » dans le budget de l’État.
Nous découvrons aujourd’hui que nous sommes parvenus « au bord du gouffre ».
Fort de son expérience et de ses convictions, l’ancien directeur de l’École de Guerre nous appelle au courage.

par Vincent DESPORTES

 

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Vers un droit du travail 3.0

Nicolas Dulac
logo Institut Diderot

L’avenir de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Jean-Philippe HUBSCH
logo Institut Diderot

Burn-out : le mal du siècle ?

Philippe Fossati François Marchand et
logo Institut Diderot

Réformer les retraites, c’est transformer la société

Jacky Bontems Aude de Castet et