L’avenir de l’Islam de France

Publié en juillet,2017 Télécharger le PDF Consulter le document
Jean-Pierre Chevènement

Sénateur du Territoire de Belfort, Président d’honneur du Mouvement Républicain et Citoyen, Président de la Fondation Res Publica.

Publication suivante
Publication précédente

Nombreux sont nos compatriotes, y compris musulmans, qui jugent la version wahhabite et/ou salafiste du respect aveugle de la sunna réellement incompatible avec notre manière de penser et pratiquer la politique.

Pour des raisons enracinées dans notre histoire, notre droit s’est dissocié de la théologie. Or, en terre musulmane, une telle dissociation n’a pas eu lieu. Et le Coran expose un système normatif.

Comment la République française pourrait-elle régler à elle-seule un problème d’une telle ampleur, d’une telle radicalité ? Cessons de croire que partout où passe la modernité, les religions se folklorisent.

Il apparaît urgent d’engager une discussion sérieuse sur le développement de l’islam en France sans aucune soumission politique, économique, financière, éducative, culturelle à l’égard d’États étrangers.

Par Jean-Pierre CHEVENEMENT

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

De la nation universelle au territoire-monde

Marc Soléry
logo Institut Diderot

Cyber : quelle(s) stratégie(s) face à l’explosion des menaces ?

Jean-Louis GERGORIN Léo ISAAC-DOGNIN et
logo Institut Diderot

L’avenir du Pakistan

Ardavan Amir-Aslani
logo Institut Diderot

L’avenir de l’indépendance scientifique et technologique française

Gérard Longuet