De l’obscurantisme vert au vandalisme d’État

Publié en 2014 Consulter le document
Dominique Lecourt Directeur général de l'Institut Diderot, ancien recteur d’académie, professeur émérite à l’université Paris Diderot (P7), Président du conseil de surveillance des Presses Universitaires de France (PUF).
Publication suivante
Publication précédente

Dominique Lecourt «De l’obscurantisme vert au vandalisme d’État»

Articles similaires

Les civilisations sont mortelles

22 Jan 2019

P. Valéry a écrit cette phrase devenue une évidence – Il n’y a que les vivants pour imaginer que cette vérité universelle ne s’applique pas à eux-mêmes. Non seulement il s’agit d’une illusion, mais elle contribuera à l’arrivée de cette fin inéluctable car les moyens, sinon de l’empêcher, du moins de la différer exigeraient une […]

Monnaies

21 Jan 2019

La presse a abondamment évoqué en fin d’année la chute du bitcoin. Dans l’ensemble, elle avait jusqu’à une époque proche plutôt contribué à son développement et, plus généralement, annoncé l’avènement des cryptomonnaies à la place des monnaies légales frappées d’obsolescence par cette géniale innovation. Désormais, elle tend à regarder l’ensemble avec dédain. L’Institut Diderot, quant […]