Handicap et République

Publié en 2018 Télécharger le PDF Consulter le document
Pierre Gallix Président d’une association nationale de parents d’enfants handicapés, Président-Fondateur d’un groupement d’associations sur le handicap, administrateur du Groupement national de coopération handicaps rares (GNCHR).
Publication suivante
Publication précédente

Le constat très sombre que Pierre Gallix dresse de la gouvernance du dispositif de gestion du handicap en France est, malheureusement, la conclusion de nombreux débats de l’Institut Diderot, qu’ils concernent l’éducation, la santé, le logement ou la sécurité…
Une société dans laquelle le principe d’égalité ne s’applique plus seulement au droit des personnes mais à la validité des idées conduit à mener simultanément, ou dans des temps approchés, des politiques opposées dont les obligations s’ajoutent et finissent par interdire tout mouvement.
L’opposition virulente des associations qui défendent la mise en Institution des handicapés ou leur maintien dans les familles illustre ce point et bloque en même temps des initiatives innovantes.
Néanmoins, comme Pierre Gallix le rappelle, les choses ont évolué et elles continueront à évoluer au coeur de la société, avec les parents, avec les enseignants, pour certains avec les rééducateurs, les éducateurs, les accompagnants.
La société doit viser à ce que la personne ait la possibilité d’être la plus autonome possible, quelles que soient ses dépendances et ses capacités, aussi petites soient-elles.

Par Pierre GALLIX

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Vers un droit du travail 3.0

Nicolas Dulac
logo Institut Diderot

L’avenir de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Jean-Philippe HUBSCH
logo Institut Diderot

Burn-out : le mal du siècle ?

Philippe Fossati François Marchand et
logo Institut Diderot

Réformer les retraites, c’est transformer la société

Jacky Bontems Aude de Castet et