S'inscrire à notre newsletter

Sortir de la crise

Publié en avril 2016
Président de l'Institut Diderot, fondateur, président du groupe d’édition Humensis et président d’honneur du groupe Covéa qui réunit les mutuelles d’assurance MAAF, MMA, GMF et PartnerRe.

Beaucoup de discours font état de la volonté de sortir de la crise.

Celle-ci va avoir huit ans et perdure malgré des politiques monétaires extrêmement laxistes et sans précédent dans la période moderne. Cela prouve que la politique monétaire n’est ni la cause de la crise ni son remède. Elles ont dopés l’activité économique, mais insuffisamment et ce qui peut être considéré comme un succès partiel ne fait que repousser le problème et en renforce du même coup une des causes : l’accumulation excessive de revenus dans un nombre limité de mains.

Personne ne connaît les remèdes à la crise. Le peu de leçons qu’on peut tirer de l’histoire tendent à montrer qu’à partir d’un certain moment elles se résolvent par un drame du type guerre ou révolution.

Les causes économiques de la crise n’excluent pas les autres causes :

Les grandes avancées économiques favorisent à la fois le progrès de la productivité et le niveau de vie par la création d’emplois dans des activités nouvelles. Mais ce qui apparaît lié dans une perspective longue ne l’est pas au fil des jours : certaines innovations favorisent la productivité avant l’élargissement de l’offre de produits et services, d’autres font l’inverse : la machine à vapeur a favorisé la productivité d’abord, la télévision la consommation ; le numérique apparemment les deux simultanément, mais davantage la productivité que l’offre : celle-ci en volume explose, mais du fait de sa propre productivité, stagne ou régresse en valeur et il faut attendre de nouvelles innovations pour stimuler en priorité la demande ; au stade actuel, ce sera probablement, les biotechnologies, les énergies alternatives, …

 

La géopolitique contribue également à court/moyen terme, à compliquer le problème : aucun pays ne maîtrise plus les paramètres permettant de régler son économie et la complexité des relations internationales rend tout consensus improbable.

Pour éviter une évolution dramatique, la récupération d’un véritable pouvoir sur l’économie par les Etats ou des ensembles régionaux assez cohérents pour être capables de consensus apparaît indispensable, d’autant que les mesures à prendre sont, pour partie, difficiles.

Il faut impérativement promouvoir les nouvelles technologies de l’offre ; c’est assez consensuel concernant l’énergie et serait assez facile pour les biotechnologies.

Il faut aussi s’attaquer à l’excessive concentration des revenus mais pas comme cela a été fait, au détriment des classes moyennes, mais de la toute petite minorité dont l’excédent d’épargne empêche le fonctionnement de l’économie. Ce n’est pas facile ni conceptuellement, ni en termes de pouvoir, en particulier dans le cadre d’une ouverture totale des  frontières aux mouvements de capitaux : l’excédent d’épargne, qui ne trouve pas à s’investir dans le cadre  national peut le faire ailleurs et l’aide des bénéficiaires à l’arrêt du phénomène ne peut être espérée.

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

10 2022

La grande démission

Depuis quelques mois un nouveau thème s’est imposé à l’attention du public : le mouvement de désengagement des salariés à l’égard de l’emploi. La démission […]

Lire la suite
10 2022

Trop de dettes ?

Banques centrales et économistes s’alarment de la montée de l’endettement à travers le monde qui atteint le niveau record de 3,6 années de PIB. Quel […]

Lire la suite
06 2022

Réformer la retraite

Depuis le rapport effectué en 1991 à la demande du Premier ministre Michel Rocard, la réforme des retraites s’est inscrite au programme de tous les […]

Lire la suite
La fin du travail ? 04 2022

La fin du travail ?

Le développement du numérique en général, de l’intelligence artificielle en particulier, fait craindre à certains l’avènement d’un chômage généralisé. Beaucoup d’innovations apparues depuis le début […]

Lire la suite
12 2021

Le travail

Les entreprises ont de plus en plus de difficultés à recruter. La situation pour certains secteurs comme la restauration est critique. Par ailleurs, pour les […]

Lire la suite

Suivez-nous sur Twitter

🎧|PODCAST|🎧
✅#Diplomatie #Sécurité #Politique #Numérique #Innovation #Economie #ModèleSocial #Travail #EconomieSociale #TransitionÉcologique #Ethique #Santé #Médecine & plus encore...
✅Retrouvez, en #libreaccès, tous nos #podcasts🎧
✅Disponible ici 👇
https://on.soundcloud.com/RZYmR

🎧|PODCAST|🎧
✅«L’#IntelligenceArtificielle au #travail»
✅Un marché de 400mds $ ~ en 2022 & qui devrait atteindre 1400mds $ d'ici 2030 mais qui pose des questions éthiques & réglementaires à traiter rapidement #IA🤖
✅L’analyse de Me Dulac-Gérardot👇🏽
https://on.soundcloud.com/3jP2f

🎥|VIDÉO|📹
✅Les nouvelles lignes d'affrontement dans un #mondenumérisé🌐🛡️
✅Dans un monde de porosités, où les champs de bataille ignorent les #frontières, Nicolas Arpagian [@cyberguerre] détaille pour nous les nouvelles formes de confrontations🌏🔥🔽

Image for twitter card

Frontií¨res.com : Les nouvelles lignes d‘affrontements dans un monde numérisé - Institut Diderot

TweetezPartagez

www.institutdiderot.fr

|📲 𝗡𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝘀𝗶𝘁𝗲, 💻 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝗱𝗲𝘀𝗶𝗴𝗻, 🔎 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂𝘅 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝗻𝘂𝘀|
✅#Podcasts🎙️
✅#Vidéos🎥
✅#Paroledexperts 🧑‍🏫
✅#Publications✍🏻
✅Toujours gratuit et en libre accès 🆓🔓
✅Découvrez-le❗️
👉🏿 http://www.institutdiderot.fr

🔜|DÉBAT|
✅Le ressentiment contemporain menace-t-il la #Démocratie❓
✅Comment prévenir & dépasser le ressentiment ? D’où provient-il ? Comment en protéger la Démocratie ? 🗳️
✅Nous en débattrons autour de la Pr. @CynthiaFleury (@LeCnam @MINES_ParisTech @Hospiphilo @GhuParis)

🆕|PUBLICATION|🆕
✅Insécurité alimentaire & #changementclimatique
✅Les solutions apportées par les biotechnologies végétales🌾
✅Attention à ce que l'🇪🇺 & la 🇫🇷 ne réduisent pas définitivement leurs capacités de recherche & d’innovation ⚠️
via @issuu

Image for twitter card

Insécurité alimentaire & changement climatique : solutions apportées par les biotechno. végétales

issuu.com

|LIVE|🔴
⚠️Les dangers du #wokisme⚠️
✅   Nous en débattons autour du Pr. Jean-François Braunstein, auteur de #Lareligionwoke📚
✅   Selon lui, cette pensée qui a infusé les universités & les médias s'apparente davantage à une religion qu'une idéologie. https://twitter.com/i/broadcasts/1jMJgLAoXjOxL

|PRESSE|
✅«Armons notre raison contre la guerre», pour @Challenges, l’édito d'André Comte-Sponville.
✅ J’aurais dû me souvenir, comme le dit le philosophe Alain, que «ce sont les passions, et non les intérêts, qui mènent le monde».
✅ #GuerreEnUkraine

🔴📲 Un débat à suivre
🗓️ jeudi 9️⃣ février 🗓️
en live-tweet dès 8⃣:3⃣0⃣ sur notre compte Twitter.

Charger plus de Tweets