S'inscrire à notre newsletter

Retraites par capitalisation

Publié en janvier 2017
Président de l'Institut Diderot, fondateur, président du groupe d’édition Humensis et président d’honneur du groupe Covéa qui réunit les mutuelles d’assurance MAAF, MMA, GMF et PartnerRe.

Les retraites par capitalisation sont financées par les produits financiers d’un capital constitué pendant la phase d’activité du bénéficiaire et par la consommation viagère de ce capital. La partie retraite devrait, de ce fait, plutôt être désignée par le terme « décapitalisation », la capitalisation n’en étant que la phase préparatoire.

Les régimes de capitalisation présentent deux inconvénients : ils subissent les variations dans le temps de la valeur et du rendement des placements, alors que les retraités ont besoin de sécurité et de visibilité. Ils sont également sensibles à l’inflation ; dans le passé, des périodes d’hyperinflation ont conduit à plusieurs reprises à la ruine des retraités.

 Ces inconvénients ne devraient pas détourner d’un mécanisme qui présente par ailleurs des avantages auxquels on n’accorde pas l’attention qu’ils méritent.

On peut les illustrer ainsi :

L’espérance de vie à 65 ans est aujourd’hui de l’ordre de 19 ans pour un homme, 23 ans pour une femme, soit 20 ans en moyenne pour simplifier.

En 2016, le salaire moyen net en France a été de 26 400 euros et la retraite moyenne de 15 600 euros, selon le ministère des affaires sociales.

Pour assurer le versement de la rente, sur la base d’une espérance de vie de 20 ans et d’un taux de rentabilité de 2 %, le capital constitutif devrait s’élever à environ 300 000 euros. Un taux de rendement supérieur à 2 % pour des capitaux à très long terme, serait  probable et apporterait au bénéficiaire un certain degré de protection contre l’inflation.

Constituer ce capital en 42 ans, en supposant un taux de rendement moyen des capitaux placés de 3 % supposerait une cotisation moyenne de 3 600 euros, sensiblement inférieure à la cotisation actuelle  au régime de répartition (parts patronale et salariale additionnées) d’environ 5 800 euros ; ce serait donc avantageux pour le bénéficiaire.

Au plan macroéconomique, le service des rentes aux 15 millions de retraités compte tenu de la répartition en fonction des espérances de vie des bénéficiaires, serait de l’ordre de 3 000 milliards. On voit que ce chiffre est très élevé mais n’est pas hors d’atteinte si on le compare aux grandes masses d’épargne existantes ; il pourrait constituer une source extrêmement  précieuse de financement à très long terme de l’économie,.

La difficulté d’un passage de l’un à l’autre tiendrait à la nécessité d’imposer à une génération une double cotisation, au titre de la répartition pour payer les rentes en service et au titre de la capitalisation pour préparer sa propre retraite.

Cependant, comme le mécanisme est vertueux, une dotation de démarrage de la part de l’Etat, permettrait de tendre progressivement vers un régime comportant une part de capitalisation croissante et rapidement significative.

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

10 2022

La grande démission

Depuis quelques mois un nouveau thème s’est imposé à l’attention du public : le mouvement de désengagement des salariés à l’égard de l’emploi. La démission […]

Lire la suite
10 2022

Trop de dettes ?

Banques centrales et économistes s’alarment de la montée de l’endettement à travers le monde qui atteint le niveau record de 3,6 années de PIB. Quel […]

Lire la suite
06 2022

Réformer la retraite

Depuis le rapport effectué en 1991 à la demande du Premier ministre Michel Rocard, la réforme des retraites s’est inscrite au programme de tous les […]

Lire la suite
La fin du travail ? 04 2022

La fin du travail ?

Le développement du numérique en général, de l’intelligence artificielle en particulier, fait craindre à certains l’avènement d’un chômage généralisé. Beaucoup d’innovations apparues depuis le début […]

Lire la suite
12 2021

Le travail

Les entreprises ont de plus en plus de difficultés à recruter. La situation pour certains secteurs comme la restauration est critique. Par ailleurs, pour les […]

Lire la suite

Suivez-nous sur Twitter

🎧|PODCAST|🎧
✅#Diplomatie #Sécurité #Politique #Numérique #Innovation #Economie #ModèleSocial #Travail #EconomieSociale #TransitionÉcologique #Ethique #Santé #Médecine & plus encore...
✅Retrouvez, en #libreaccès, tous nos #podcasts🎧
✅Disponible ici 👇
https://on.soundcloud.com/RZYmR

🎧|PODCAST|🎧
✅«L’#IntelligenceArtificielle au #travail»
✅Un marché de 400mds $ ~ en 2022 & qui devrait atteindre 1400mds $ d'ici 2030 mais qui pose des questions éthiques & réglementaires à traiter rapidement #IA🤖
✅L’analyse de Me Dulac-Gérardot👇🏽
https://on.soundcloud.com/3jP2f

🎥|VIDÉO|📹
✅Les nouvelles lignes d'affrontement dans un #mondenumérisé🌐🛡️
✅Dans un monde de porosités, où les champs de bataille ignorent les #frontières, Nicolas Arpagian [@cyberguerre] détaille pour nous les nouvelles formes de confrontations🌏🔥🔽

Image for twitter card

Frontií¨res.com : Les nouvelles lignes d‘affrontements dans un monde numérisé - Institut Diderot

TweetezPartagez

www.institutdiderot.fr

|📲 𝗡𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝘀𝗶𝘁𝗲, 💻 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝗱𝗲𝘀𝗶𝗴𝗻, 🔎 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂𝘅 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝗻𝘂𝘀|
✅#Podcasts🎙️
✅#Vidéos🎥
✅#Paroledexperts 🧑‍🏫
✅#Publications✍🏻
✅Toujours gratuit et en libre accès 🆓🔓
✅Découvrez-le❗️
👉🏿 http://www.institutdiderot.fr

🔜|DÉBAT|
✅Le ressentiment contemporain menace-t-il la #Démocratie❓
✅Comment prévenir & dépasser le ressentiment ? D’où provient-il ? Comment en protéger la Démocratie ? 🗳️
✅Nous en débattrons autour de la Pr. @CynthiaFleury (@LeCnam @MINES_ParisTech @Hospiphilo @GhuParis)

🆕|PUBLICATION|🆕
✅Insécurité alimentaire & #changementclimatique
✅Les solutions apportées par les biotechnologies végétales🌾
✅Attention à ce que l'🇪🇺 & la 🇫🇷 ne réduisent pas définitivement leurs capacités de recherche & d’innovation ⚠️
via @issuu

Image for twitter card

Insécurité alimentaire & changement climatique : solutions apportées par les biotechno. végétales

issuu.com

|LIVE|🔴
⚠️Les dangers du #wokisme⚠️
✅   Nous en débattons autour du Pr. Jean-François Braunstein, auteur de #Lareligionwoke📚
✅   Selon lui, cette pensée qui a infusé les universités & les médias s'apparente davantage à une religion qu'une idéologie. https://twitter.com/i/broadcasts/1jMJgLAoXjOxL

|PRESSE|
✅«Armons notre raison contre la guerre», pour @Challenges, l’édito d'André Comte-Sponville.
✅ J’aurais dû me souvenir, comme le dit le philosophe Alain, que «ce sont les passions, et non les intérêts, qui mènent le monde».
✅ #GuerreEnUkraine

🔴📲 Un débat à suivre
🗓️ jeudi 9️⃣ février 🗓️
en live-tweet dès 8⃣:3⃣0⃣ sur notre compte Twitter.

Charger plus de Tweets