S'inscrire à notre newsletter

Politique et Santé

Publié en mars 2017
Président de l'Institut Diderot, fondateur, président du groupe d’édition Humensis et président d’honneur du groupe Covéa qui réunit les mutuelles d’assurance MAAF, MMA, GMF et PartnerRe.

Le financement de la santé est un problème sérieux en soi, mais il représente en outre l’archétype du débat politique moderne.
Il oppose en effet deux thèses qu’on ne réussit pas à dépasser.
– D’un côté, le bien public est vu comme le résultat des efforts de tous ; il faut donc encourager les comportements vertueux et sanctionner les autres. La solidarité est une exception réservée au malheur incontestable et inévitable.
– De l’autre, le malheur impose la solidarité : qui a faim doit être nourri, qui n’a pas d’abri doit être logé, qui est malade doit être soigné.
La première thèse n’est pas seulement l’expression d’un égoïsme ; elle constate que le travail (tripalium) est une peine, qu’un comportement responsable appelle des efforts, voire des sacrifices, que certains s’efforcent d’éviter. Il faut donc que ceux qui les consentent soient récompensés et que les comportements irresponsables soient sanctionnés pour éviter que la tentation ne s’étende et ne rende le fardeau des autres insupportables.
C’est la philosophie prévalente dans les situations difficiles ; elle caractérise notamment les américains, héritiers d’une tradition forgée dans la conquête de l’Ouest.
A l’inverse, les sociétés qui baignent dans l’aisance, en particulier leurs élites, qui ont hérité de l’histoire une situation privilégiée, tendent à accorder plus d’importance au partage qu’à la production des richesses nouvelles ; c’est le cas de nos sociétés dans lesquelles se développe le rêve que l’abondance satisfasse tous les besoins sans contrepartie. A mesure que s’accroît cette solidarité, elle réduit le nombre de ceux qui la finance, d’autant que ceux qui la décident ne supportent pas l’essentiel du fardeau : quand le poids devient excessif pour la base, la révolte prend la forme du populisme.
Dépasser cette opposition dialectique est difficile, mais indispensable : en matière de santé par exemple, la solidarité tend à accorder à tous le financement total des soins, ce qui attire même des déshérités de l’étranger et suscite des comportements irresponsables.
Mais l’imposition d’un reste à charge supposé rendre les comportements responsables se heurte à l’insolvabilité des patients auxquels elle interdirait l’accès aux soins.
La synthèse consisterait à ce qu’il y ait des critères de responsabilisations qui ne soient pas financiers.
Un département a ainsi proposé récemment que les chômeurs soient contraints de consacrer quelques heures par semaine à des tâches d’intérêt collectif pour percevoir l’indemnité chômage, ce qui, de surcroît les aurait maintenus dans un rapport au travail que dissipe l’oisiveté prolongée. La société civile a contraint les politiques au recul.
D’une manière ou d’une autre, cela deviendra nécessaire pour éviter que ceux qui supportent n’aient pas à assumer un poids excessif et soient tentés de passer dans le camp des assistés ou de se réfugier dans l’individualisme forcené.

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

Le blog de Jean-Claude Seys 09 2021

La santé et son coût

Le ministère de la santé a fait étudier l’hypothèse d’une évolution du système de financement de la santé, en semblant privilégier l’idée d’une nationalisation des […]

Lire la suite
Sur le changement 05 2021

Sur le changement

Dans les sociétés modernes, le changement est devenu une valeur en soi et un synonyme de progrès, aussi la résistance au changement est-elle considérée comme […]

Lire la suite
La bureaucratie 03 2021

La bureaucratie

La bureaucratisation n’a cessé de progresser dans notre pays et tout le monde s’en plaint désormais. La pandémie, en mettant en évidence diverses incohérences de […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys 02 2021

Le chaos

Les commentaires sur l’actualité donnent l’impression que le monde vit dans le chaos et qu’il s’agit là de la conséquence de l’incompétence des gouvernants. En […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys 01 2021

Qui va payer la note ?

En 2020 le Produit Intérieur Brut de la France a baissé d’environ dix pour cent. Cela signifie que la richesse produite a diminué de deux […]

Lire la suite

Suivez-nous sur Twitter

🎧|PODCAST|🎧
✅#Diplomatie #Sécurité #Politique #Numérique #Innovation #Economie #ModèleSocial #Travail #EconomieSociale #TransitionÉcologique #Ethique #Santé #Médecine & plus encore...
✅Retrouvez, en #libreaccès, tous nos #podcasts🎧
✅Disponible ici 👇
https://on.soundcloud.com/RZYmR

🎧|PODCAST|🎧
✅«L’#IntelligenceArtificielle au #travail»
✅Un marché de 400mds $ ~ en 2022 & qui devrait atteindre 1400mds $ d'ici 2030 mais qui pose des questions éthiques & réglementaires à traiter rapidement #IA🤖
✅L’analyse de Me Dulac-Gérardot👇🏽
https://on.soundcloud.com/3jP2f

🎥|VIDÉO|📹
✅Les nouvelles lignes d'affrontement dans un #mondenumérisé🌐🛡️
✅Dans un monde de porosités, où les champs de bataille ignorent les #frontières, Nicolas Arpagian [@cyberguerre] détaille pour nous les nouvelles formes de confrontations🌏🔥🔽

Image for twitter card

Frontií¨res.com : Les nouvelles lignes d‘affrontements dans un monde numérisé - Institut Diderot

TweetezPartagez

www.institutdiderot.fr

|📲 𝗡𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝘀𝗶𝘁𝗲, 💻 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝗱𝗲𝘀𝗶𝗴𝗻, 🔎 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂𝘅 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝗻𝘂𝘀|
✅#Podcasts🎙️
✅#Vidéos🎥
✅#Paroledexperts 🧑‍🏫
✅#Publications✍🏻
✅Toujours gratuit et en libre accès 🆓🔓
✅Découvrez-le❗️
👉🏿 http://www.institutdiderot.fr

🔜|DÉBAT|
✅Le ressentiment contemporain menace-t-il la #Démocratie❓
✅Comment prévenir & dépasser le ressentiment ? D’où provient-il ? Comment en protéger la Démocratie ? 🗳️
✅Nous en débattrons autour de la Pr. @CynthiaFleury (@LeCnam @MINES_ParisTech @Hospiphilo @GhuParis)

🆕|PUBLICATION|🆕
✅Insécurité alimentaire & #changementclimatique
✅Les solutions apportées par les biotechnologies végétales🌾
✅Attention à ce que l'🇪🇺 & la 🇫🇷 ne réduisent pas définitivement leurs capacités de recherche & d’innovation ⚠️
via @issuu

Image for twitter card

Insécurité alimentaire & changement climatique : solutions apportées par les biotechno. végétales

issuu.com

|LIVE|🔴
⚠️Les dangers du #wokisme⚠️
✅   Nous en débattons autour du Pr. Jean-François Braunstein, auteur de #Lareligionwoke📚
✅   Selon lui, cette pensée qui a infusé les universités & les médias s'apparente davantage à une religion qu'une idéologie. https://twitter.com/i/broadcasts/1jMJgLAoXjOxL

|PRESSE|
✅«Armons notre raison contre la guerre», pour @Challenges, l’édito d'André Comte-Sponville.
✅ J’aurais dû me souvenir, comme le dit le philosophe Alain, que «ce sont les passions, et non les intérêts, qui mènent le monde».
✅ #GuerreEnUkraine

🔴📲 Un débat à suivre
🗓️ jeudi 9️⃣ février 🗓️
en live-tweet dès 8⃣:3⃣0⃣ sur notre compte Twitter.

Charger plus de Tweets