Gouvernance et gouvernement

Publié en décembre 2013

Président de l'Institut Diderot, fondateur et vice-président du groupe Covéa qui réunit les mutuelles d’assurance MAAF, MMA et GMF.

Le mot de gouvernance, très ancien mais dont l’usage était devenu rare jusqu’à une époque récente, connaît depuis quelques années un renouveau. Il n’est de problème, semble-t-il, qui ne puisse être résolu par une bonne gouvernance, qu’il s’agisse du sort d’un pays, de la prospérité d’une entreprise ou du succès d’une équipe de football.

Se réveiller après une longue hibernation est une opération risquée et le mot de gouvernance semble y avoir perdu l’essentiel de ses attributs.

Pour nos anciens, le mot désignait l’art de gouverner. Sonnant mieux à l’oreille que le mot gouvernement, il avait en outre l’avantage de ne désigner que l’art de gouverner, alors que le mot « gouvernement » désignait à la fois la fonction et l’organe en assumant la charge, c’est-à-dire l’exécutif.

Désormais, le terme de gouvernance a pris le sens de contrôle. C’est une sérieuse réduction puisque le contrôle n’était autrefois qu’un des éléments de l’art de gouverner. Il est vrai que le terme a compensé cette perte de substance en s’étendant, parfois, à la composition des organes qui l’assument, mais en se soumettant, pour prix de cet enrichissement, à des considérations extérieures à son objet. Une bonne gouvernance est ainsi censée résulter de l’équilibre des sexes et de la structure d’âge des membres composant une entité, ainsi que d’autres critères, tout aussi étrangers à la compétence.

La tradition voulait que le bon gouvernement d’un groupe humain chargé d’une action collective soit la conséquence de la mise en œuvre efficace de fonctions multiples : prévision, organisation, décision, commandement, animation et contrôle. Ne reste aujourd’hui que ce dernier, du moins tant qu’il restera quelque chose à contrôler.

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

Le blog de Jean-Claude Seys
02 2021

Le chaos

Les commentaires sur l’actualité donnent l’impression que le monde vit dans le chaos et qu’il s’agit là de la conséquence de l’incompétence des gouvernants. En […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys
01 2021

Et si la pandémie s’installait durablement ?

Depuis près d’un an, les spéculations alarmistes entretiennent inquiétudes et pessimisme de manière excessive. L’industrie pharmaceutique a conçu plusieurs types de vaccins en un temps […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys
01 2021

Qui va payer la note ?

En 2020 le Produit Intérieur Brut de la France a baissé d’environ dix pour cent. Cela signifie que la richesse produite a diminué de deux […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys
08 2020

Convictions collectives

Il est toujours difficile de comprendre pourquoi un groupe humain adopte une idée ou un comportement, qu’il s’agisse d’une croyance qui peut durer des siècles […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys
03 2020

Catastrophe et politique

Tout pays connaît, au cours de son histoire des évènements qui affectent douloureusement sa population. Ces catastrophes, quelle qu’en soit la nature, ont un impact […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys
02 2019

Élitisme et démocratie

Les manifestations des gilets jaunes suscitent fréquemment, dans la partie la plus favorisée de la population, des commentaires ironiques sur la prétention du bas peuple […]

Lire la suite
Charger plus de Tweets