S'inscrire à notre newsletter

Évolution du taux de mortalité

Publié en août 2020
Président de l'Institut Diderot, fondateur, président du groupe d’édition Humensis et président d’honneur du groupe Covéa qui réunit les mutuelles d’assurance MAAF, MMA, GMF et PartnerRe.

Ce n’est pas un sujet dont on parle beaucoup et très peu de personnes connaissent l’ordre de grandeur du nombre de décès annuel en France.

La crise du Covid-19 a conduit à de très nombreuses évocations de la mortalité due au virus, très peu l’évoquant dans un cadre plus général.

En fait, en 2018, dernier chiffre connu, la France a connu 609 000 décès, soit un taux de 9,1 pour mille. Ce chiffre représente moins de 1 pour cent de la population et n’étonne personne, bien que reproduit sur une longue période, il signifierait que la population vit en moyenne plus de 100 ans, ce qui n’est pas encore le cas.

La raison en est bien sûr que toutes les classes d’âge ne sont pas de même taille. Les générations nées avant et pendant la deuxième guerre mondiale, qui contribuent massivement à la mortalité actuelle sont nettement moins importantes que celles résultant du baby-boom.

Cette distorsion a réduit pendant longtemps le nombre de morts autour de 550 000 par an, mais l’écart se réduit désormais assez vite.

Si aucune avancée significative ne se produit en matière d’espérance de vie, après une période de cinq années au cours de laquelle les décès concerneront essentiellement les personnes, peu nombreuses, nées pendant la guerre, le taux de mortalité devrait tendre vers 1,2 pour mille, soit 870 000 décès par an et dépasser provisoirement ce chiffre avant de retomber dans les années 40.

On voit que la crise du covid-19 reste marginale en regard de ces grandes évolutions.

Par ailleurs, la mortalité est un phénomène saisonnier : en 2018 par exemple, la mortalité mensuelle a été de 55 000 pour les mois les plus lourds (janvier, février, mars et décembre), contre 46 700 pour les mois d’été.

Bien que les personnes âgées forment désormais la grande masse des victimes, il y a chaque année 80 000 décès considérés comme prématurés, c’est-à-dire survenant avant 65 ans (âge récemment repoussé à 75 ans).

Le tiers de ces décès est considéré comme potentiellement évitable. Mais les causes en sont très diverses ce qui en rend difficile la prévention. Elle a été possible et efficace pour les victimes des accidents de la route car elles représentaient un nombre élevé (plus de 18 000 en 1972) et avaient une cause bien identifiée. Ce n’est plus le cas pour les 3500 victimes de la période récente.

Il serait cependant intéressant de comparer les sommes que la société accepte de consacrer à la prévention de ces morts évitables par rapport au sacrifice accepté pour lutter contre le Covid-19.

 

0

Vous pourriez aussi être intéressés par

transition écologique, démographie, niveau de vie 09 2022

Le grand défi

La transition écologique est considérée comme le principal défi que l’humanité va devoir relever. On accorde une moindre attention à la transition démographique qui, pourtant, […]

Lire la suite
Sur le changement 05 2021

Sur le changement

Dans les sociétés modernes, le changement est devenu une valeur en soi et un synonyme de progrès, aussi la résistance au changement est-elle considérée comme […]

Lire la suite
100 000 morts 04 2021

100 000 morts

La pandémie de covid-19 est responsable à ce jour de 100 000 morts. Sa dynamique reste intacte et le risque qu’elle devienne endémique n’est pas nul. […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys 02 2021

Le chaos

Les commentaires sur l’actualité donnent l’impression que le monde vit dans le chaos et qu’il s’agit là de la conséquence de l’incompétence des gouvernants. En […]

Lire la suite
Le blog de Jean-Claude Seys 01 2021

Qui va payer la note ?

En 2020 le Produit Intérieur Brut de la France a baissé d’environ dix pour cent. Cela signifie que la richesse produite a diminué de deux […]

Lire la suite

Suivez-nous sur Twitter

|📲 𝗡𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝘀𝗶𝘁𝗲, 💻 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝗱𝗲𝘀𝗶𝗴𝗻, 🔎 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂𝘅 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝗻𝘂𝘀|
✅#Podcasts🎙️
✅#Vidéos🎥
✅#Paroledexperts 🧑‍🏫
✅#Publications✍🏻
✅Toujours gratuit et en libre accès 🆓🔓
✅Découvrez-le❗️
👉🏿 http://www.institutdiderot.fr

🔜|DÉBAT|
✅«Les dangers du #wokisme»⚠️
✅Bien plus qu’une simple vague de #foliepassagère, le philosophe Jean-François Braunstein, auteur de #Lareligionwoke (@EditionsGrasset), analysera les dérives de cette #idéologie aux 🇺🇸, en 🇪🇺 et en 🇫🇷.
✅#cancelculture #censure 📚📺🎞️📻📲

|PRESSE|
✅«Socialiste-libéral, c’est possible et même nécessaire», pour @Challenges, l’édito d'André Comte-Sponville.
✅ Le #PS peut jouer son rôle, celui d’une gauche de gouvernement, s’il échappe aux tentations populistes ou extrémistes.
✅ #CongrèsPS 🗳️

🌏PUBLICATION🌍
✅Limiter le #ChangementClimatique❓
✅Plusieurs solutions sont envisageables, et pourraient p-e avoir des bénéfices insoupçonnés, même si arriver à la #neutralitéclimat ne sera pas chose aisée.
✅Un texte signé par le Pr. @chdeperthuis🔽

Image for twitter card

Changement climatique : comprendre et agir

« Limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2, de préférence à 1,5 degré Celsius, ...

issuu.com

|PRESSE|
✅3⃣ans après les débuts de la pandémie, @dominiqueleglu/@Sciences_Avenir annonce que l'@AgenceRecherche va dresser un bilan des recherches & revient sur les conclusions du colloque de l’@InstitutDiderot (juin 2022) sur l'#Innovation en #Sante⚕️🇫🇷

Image for twitter card

Covid-19 : "J’aimerais qu’on puisse voir les vraies performances des chercheurs français" - Sciences et Avenir

Trois ans après les débuts de la pandémie, une trentaine de chercheuses et chercheurs vont dresser un bilan des...

www.sciencesetavenir.fr

|LIVE|🔴
✅ Les nouvelles lignes d'affrontement dans un #mondenumérisé🌐🛡️
✅Mutations des composantes politiques, économiques & militaires, mais aussi #vieprivée & #cryptos, nous en débattons autour de Nicolas Arpagian @cyberguerre 🔴 https://twitter.com/i/broadcasts/1ypKddonWWgKW

🆕|PUBLICATION|🆕
✅ Comment faire face à la #pénurie et à la #haussedesprix des #matièrespremières❓📈
✅🏭#énergie⚡️#alimentation🌾#minerais ⛏️#logistique 🚚 #transports⚓️...
✅ L'économiste #PhilippeChalmin répond à nos questions.
✅ #mondialisation🌏🔽

Image for twitter card

Comment faire face à la pénurie et à la hausse des prix des matières premières ?

issuu.com

🎙️ « Le droit de vivre est plus important que le #droitdemourir mais le droit de mourir fait partie de la liberté de vivre » pour le Philosophe André Comte-Sponville, qui a partagé son point de vue lors de sa venue à la #ConventionCitoyenne sur la #findevie

|DÉBAT|
✅ Bientôt Pascal Broquard, pilier du #CPA10, figure emblématique des #forcesspéciales air & créateur des stages Belouga et Attila, sera notre invité pour un débat autour de son ouvrage «Des forces spéciales à l'entreprise : Comment gérer les crises».
✅ #Management

Charger plus de Tweets