Le Blog de Jean-Claude Seys

« Communiquer, avec vous, c’est ce que je me propose de faire ici dans la prolongation des activités de l’Institut Diderot. »


Au-delà des partis

Les élections législatives de 2017 ont conduit à une écrasante majorité de représentants de la République En Marche à l’Assemblée Nationale. Les partis peu représentés, en particulier ceux qui auront perdu des sièges, crient au scandale.Un parti unique signerait la fin de la démocratie, assimilant pour faire effet, la composition issue provisoirement des élections à des régimes structurellement organisés autour d’un parti unique. On ne se souvient pas que cette critique ait été évoquée au soir des élections des perdants d’aujourd’hui lorsqu’ils étaient dans une structure identique, par exemple lorsque le PR et l’UDF se glorifiaient de leurs 473 sièges ! La demande de davantage de proportionnalité semble à priori raisonnable car plus équitable, mais l’histoire de la 4ème république a que démontré l’absence de majorité stable à l’Assemblée ne permettait de conduire aucun projet d’envergure et que la nécessité d’alliances accordait aux partis « charnière » un pouvoir de chantage disproportionné. Dans…

Partager.