L’avenir du populisme

Publié en 2011 Télécharger le PDF Consulter le document
Dominique Reynié Professeur des Universités en science politique à l’Institut d’études politiques de Paris et Directeur général de la Fondation pour l'innovation politique.
Publication suivante
Publication précédente

Dominique Reynié prend acte d’un phénomène nouveau qui affecte le rapport des forces politiques dans l’Europe entière : la montée, depuis 15 ans, de mouvements dits « populistes ». Prenons garde de ne pas raisonner à l’ancienne. Ces mouvements ne se présentent nullement comme le simple prolongement des actions et des doctrines de « l’extrême droite » traditionnelle. Le croire serait s’exposer à se trouver à chaque instant pris à contre pied. On le voit en France, par exemple, lorsque Marine Le Pen défend la laïcité ou affiche une politique pro-israélienne. Cette nouveauté, Dominique Reynié nous invite à nous en saisir par un concept nouveau, celui de « populisme patrimonial ». Dans une Europe vieillissante, inquiète de son appauvrissement démographique, ce populisme joue sur le désir de sécurité et la peur de l’immigration. Il se présente comme une défense du patrimoine immatériel, c’est-à-dire un « style de vie », aussi bien que matériel, c’est-à-dire qu’il joue sur la peur que suscite la baisse du niveau de vie. La discussion approfondie qui a suivi cet exposé montre combien est éclairant le point de vue de Dominique Reynié pour un avenir qui ne doit pas devenir une fatalité.

Par Dominique REYNIE

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Le maquis des aides sociales

Jean-Pierre Gualezzi
logo Institut Diderot

L’avenir de la bioéthique

Jean Leonetti
logo Institut Diderot

Le système de santé privé en Espagne : quels enseignements pour la France ?

Didier Bazzocchi
logo Institut Diderot

Quelles menaces numériques dans un monde hyperconnecté ?

Nicolas Arpagian