L’avenir de notre modèle social français

Publié en 2018 Télécharger le PDF Consulter le document
Aude de Castet Jacky Bontems et Aude de Castet est présidente du réseau des Progressistes Impliqués, co-auteure du livre préfacé par le Président de la République (2012/2017), François Hollande, « Le moteur du changement : la démocratie sociale ! » aux éditions Lignes de Repère/Fondation Jean Jaurès et de « Protéger mieux pour Travailler mieux », aux éditions Démocratie Vivante/ Iggybook (Hachette Livre). Jacky Bontems est ancien Secrétaire général adjoint de la CFDT (1992 à 2009), président du groupe des Personnalités qualifiées au Conseil économique, social et environnemental (CESE) depuis 2015, vice-président du think tank « Démocratie Vivante ».
Publication suivante
Publication précédente

La France se distingue des autres grands pays de l’OCDE par son modèle social. Elle assure une forte solidarité entre ses citoyens, via des politiques sociales actives et des mécanismes d’assurance sociale publique.

De tels mécanismes existent aussi chez nos voisins. Le système public y joue cependant un rôle beaucoup moins actif et de nombreux risques (maladie, retraite) sont pris en charge en grande partie par le secteur privé, au détriment des plus démunis. Seuls les pays scandinaves disposent d’un système comparable au nôtre.

Issu du programme du Conseil national de la Résistance, notre modèle social est-il adapté à l’évolution de notre société, marquée par la mondialisation, la numérisation et la fragmentation
du travail ? Son coût est-il supportable à un moment où notre endettement public est équivalent à notre PIB ?

Toutes ces questions sont d’autant plus d’actualité que le Président Emmanuel Macron a engagé une série de réformes sociales qui concernent le droit du travail, la formation professionnelle, l’assurance-chômage, les retraites et le statut de l’entreprise.

Il a donc paru utile de faire un point relativement approfondi sur les différents aspects de notre modèle social. Nous faisons le pari que le maintien de celui-ci est compatible avec la société
de demain, à condition de le réformer et de le moderniser, tout en préservant les principes de solidarité et de justice sociale.

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

L’avenir de la bioéthique

Jean Leonetti
logo Institut Diderot

Le système de santé privé en Espagne : quels enseignements pour la France ?

Didier Bazzocchi
logo Institut Diderot

Quelles menaces numériques dans un monde hyperconnecté ?

Nicolas Arpagian
logo Institut Diderot

L’avenir de la justice sociale

Laurent Berger