L’avenir de la démocratie

Publié en 2010
Dominique Schnapper Directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, ancienne présidente de la Société française de Sociologie (1991-1995), membre du Conseil constitutionnel (mandat 2001-2010).
Publication suivante
Publication précédente

Les démocraties, irremplaçables, n’en comportent pas moins des risques de dérives que dans le vocabulaire de Montesquieu on pourrait qualifier de « corruption ». La liberté des individus risque de se corrompre en licence, l’autonomie en refus de toute forme d’acceptation des contraintes liées au collectif et l’égalité en aspiration à l’indistinction des êtres et des situations. Quant au relativisme, valeur démocratique par excellence, il risque de se corrompre en interdisant toute référence à l’idée même de vérité. L’avenir des démocraties repose sur la faculté des individus à résister à ces risques pour maintenir l’esprit même du respect des autres et du respect des institutions qui fonde l’ordre démocratique.

Par Dominique SCHNAPPER

Conférences similaires

Musa Ismail Hakki

Turquie : perspectives européennes et régionales

pierre Vermeren

Quels défis pour l’Algérie d’aujourdhui

Michel Aglietta Jacques Sapir et

L’avenir de la Zone Euro

Jean Leonetti

L’avenir de la bioéthique