Je suis Charlie. Un an après…

Publié en 2016 Télécharger le PDF Consulter le document
Patrick Autreaux Patrick Autréaux est né en 1968. Parallèlement à des études de médecine et d’anthropologie, il écrit de la poésie et des critiques d’art contemporain. Il décide d’arrêter sa pratique de psychiatrie d’urgence en 2006 pour se consacrer à l’écriture. L’expérience de la maladie comme expérience intérieure est le thème d’un cycle achevé avec « Se survivre » (Éditions Verdier). Il a publié, aux Éditions Gallimard, « Dans la vallée des larmes », « Soigner », « Le Dedans des choses (récits) », « Les Irréguliers (roman) ». Et publie chez Verdier en janvier 2016 sa première oeuvre théâtrale « Le grand vivant ».
Publication suivante
Publication précédente

Chacun se souvient du moment de trouble profond qui s’est emparé de notre pays dans les premiers jours de l’année 2015. Le massacre de la rédaction de Charlie-Hebdo nous sidérait. On tuait en plein Paris au nom de Dieu, jusqu’à l’ami Bernard Maris. Le fanatisme était de retour sur le sol de la France laïque. Avec l’attaque de la supérette cascher de Vincennes, le spectre de l’antisémitisme revenait hanter nos nuits.
L’exploitation politique de l’événement était inévitable. Le réveil fut pour le moins difficile. La minute de silence officiellement déclarée en l’honneur des victimes avait été troublée par des élèves récalcitrants dans les établissements scolaires. Les ministres avaient minimisé. On entendit alors se déployer un discours d’une parfaite ambiguïté avec en son centre le grand air de la culpabilité. Ni amalgame, ni stigmatisation, tel était alors le mot d’ordre de la France officielle tétanisée. Résultat ? Les recrutements par Daesh n’ont cessé depuis d’augmenter…
On en a vu les conséquences le 13 novembre.
Les pages qu’on va lire concentrent l’interrogation sur l’immense émotion provoquée par ces événements et leur retentissement mondial. C’est des individus, de leur singularité d’êtres humains, que Patrick Autréaux se soucie. Il voit à juste titre dans le 11 janvier une mise à l’épreuve de nos valeurs les plus chères.

Vous pourriez aussi être intéressés par

logo Institut Diderot

Le maquis des aides sociales

Jean-Pierre Gualezzi
logo Institut Diderot

L’avenir de la bioéthique

Jean Leonetti
logo Institut Diderot

Le système de santé privé en Espagne : quels enseignements pour la France ?

Didier Bazzocchi
logo Institut Diderot

Quelles menaces numériques dans un monde hyperconnecté ?

Nicolas Arpagian