De l’antisémitisme en France

Institut Diderot

0

On avait cru l’antisémitisme en France relégué dans un passé révolu. Et pourtant, cette forme meurtrière de la haine sociale frappe à nouveau. Chacun sait que sa tonalité n’est plus celle de la « révolution nationale ». Le vocabulaire est celui de l’islamisme ou de l’extrême gauche européenne. Les effets se manifestent dans le style décomplexé, c’est-à-dire violent, qu’affectionne une partie de la jeunesse. Dès lors que le soi-disant État islamique (Daech) se présente comme fondé sur les leçons du Coran, tout est fait pour que cette guerre civile devienne une guerre de religion à grande échelle, voire ce que certains appellent une guerre de civilisations lorsqu’ils opposent les « valeurs » occidentales aux autres. Cessons, en tout cas, de fermer les yeux ! Ce n’est pas faire de la « musulmanophobie » que de constater qu’il existe un puissant antisémitisme dans les banlieues françaises. Coincés par le chantage affectif qui pèse sur l’ancien colonisateur, nombre d’intellectuels et responsables politiques en viennent à renoncer à tout devoir critique. Le texte que nous allons lire examine avec calme et fermeté l’expansion indéniable de cette répugnante manière de penser et d’agir sur laquelle il n’y a pas à transiger, pas plus aujourd’hui qu’hier.

Télécharger le pdf

Partager.

A propos de l'intervenant

Institut Diderot

Laisser un commentaire


*